Interview Arnaud Plumeri des éditions Doki Doki

Trent
photo de Arnaud Plumeri

Après seulement 3 mois de publication, le jeune label des éditions Bamboo se livre à nos questions. Portrait d'une équipe qui étonne par l'éditeur Arnaud Plumeri.

Mangagate : Bonjour, pouvez-vous nous en dire plus sur la création de Doki-Doki ?

Arnaud Plumeri : A l'origine je travaille pour Bamboo qui est une maison d'édition née en 1997 publiant de la bande dessinée. On a commencé avec de l'humour (série phare Les Profs). L'idée était de s'installer tranquillement avec des titres grand public. Puis nous sommes passés à de la bande dessinée grand format et du comics, mais pas forcément du comics traditionnel “super héros” plutôt des séries un peu à contre-pied de ce qui se faisait sur le marché. En Avril 2006, nous avons lancé notre collection Doki-Doki, qui est donc dédiée au manga. L'idée n'était pas d'avoir notre branche manga parce qu’il fallait faire comme tout le monde. On voulait faire du manga depuis longtemps mais l'on a attendu d'avoir une structure correcte et de trouver les bonnes personnes, passionnées et connaisseurs. On a l’ambition de bien faire et d’exploiter certains titres ou registres encore inexploités.

Mangagate : Combien de personnes travaillent pour Doki-Doki ?

Arnaud Plumeri : Difficile de répondre car certaines responsabilités sont confiées en externe (le commercial, la distribution, la traduction…) et certains jobs sont assurés par des personnes travaillant aussi bien pour Bamboo que pour Doki-Doki, dans les mêmes locaux. Par exemple, nous avons en interne 2 ou 3 personnes qui peuvent s’occuper du graphisme et je ne parle pas de tout le reste. Cela génère beaucoup de stress mais je pense que c'est nécessaire et c'est cette pression qui nous fait avancer.

Mangagate : Quel est votre réseau de distribution ?

Arnaud Plumeri : Nous avons le même que pour Bamboo, c'est à dire Hachette (NDLR : leader du marché), tout en restant un éditeur indépendant.

Mangagate : Quel est le public visé par Doki-Doki ?

Arnaud Plumeri : Pour l'instant nous avons 4 séries qui ratissent, je pense, large. Notre idée est de toucher des gens très différents.Nous avons GCU qui est un peu l' « American Pie » du manga, c'est de l’humour un peu coquin. Le cortège des cents démons qui est du yokai, c'est à dire une parution plutôt destinée à un public féminin mature (bien que j’adore cette série). Geobreeders est un shonen, un manga très ado qui bouge pas mal. Et Kamunagara, un shônen voire un seinen pas banal qui tourne assez vite au noir. On va également sortir C qui est un shonen “gros flingues, Shiori & Shimiko à l’humour décalé façon Monty Python, ainsi qu’un manga d'aventure à la Indiana Jones : Ken le transporteur.

Mangagate : Comment choisissez-vous vos séries ?

Arnaud Plumeri : C'est notre directeur de collection qui habite à Tokyo et qui est donc immergé dans le marché japonais qui nous conseille des séries. Il nous propose des titres et l'on étudie ensuite si cela peut marcher en France et d’autres facteurs plus subjectifs : on prend les avis de chacun, on évalue si les droits restent raisonnables etc. La culture japonaise est quelque chose qui nous tient beaucoup à cœur, on aime le folklore, la civilisation et je pense que cela se ressent au travers des séries que l'on choisit.

Mangagate : Quels sont vos points fort et vos points faibles pour affronter ce marché que l'on dit difficile ?

Arnaud Plumeri : On est petit au niveau manga, on débute et on le sait. On doit faire nos preuves. Pour parler des points fort, on possède quelques trouvailles intéressantes dans notre catalogue et l'on est très motivé. On est optimiste et l'on a bien l'intention d'aller jusqu'au bout. Pas d'arrêt de séries en cours, je veux dire.

Mangagate : On parle d'un marché presque saturé, n'est-ce pas trop téméraire d'arriver si tard ?

Arnaud Plumeri : Vous savez le manga c'est comme pour la BD. On dit que les libraires sont débordés, qu'ils ne savent plus où mettre les titres mais nous pensons que la sélection se fait naturellement au niveau des éditeurs car c’est le public qui décide ! Nous avons un rythme de publication un peu faible avec 2 séries par mois mais l'on va passer à 3 en septembre et 4 en octobre. On restera, je pense, sur ce rythme de 4 parutions par mois, cela me semble correct. Si l'on compare avec d'autres éditeurs du marché, on ne peut pas dire que ce soit nous qui faisons monter la moyenne.

Mangagate : Vous avec donc choisi un rythme de parution assez faible, pourquoi ce choix ?

Arnaud Plumeri : On a choisi de commencer profil bas. On n'a pas envie d'arriver arrogant avec des gyrophares et beaucoup d'argent sur la table. On arrive avec des bonnes trouvailles et l'on compte bien miser davantage sur la qualité que la quantité et monter doucement.

Mangagate : Vous publiez uniquement du manga, publierez-vous du manhwa ou manhua ?

Arnaud Plumeri : A priori non, mais sait-on jamais... Il y a 5 ans, il aurait été impossible de prédire que l'on ferait du manga, alors pourquoi pas du manhwa ou manhua. Pour répondre à votre question, je dirais que pour l'instant on n'y pense pas.

Mangagate : Pourquoi ce nom Doki-Doki ?

Arnaud Plumeri : On a choisi Doki-Doki comme titre et non Bamboo pour se détacher un peu de cette image “gros nez” que l'on véhicule. Au début on voulait prendre Take, qui signifie Bamboo en japonais mais étant donné que Delcourt a une collection portant déjà plusieurs noms de végétaux, on n'a pas pu utiliser ce nom. On s'est donc tourné vers Doki-Doki qui est l'onomatopée utilisée en japonais pour signifier le coeur qui bat, l'excitation. C'est pour montrer un peu notre côté “coup de cœur” dans les séries que nous publions.

Mangagate : Comment voyez-vous votre politique éditoriale à moyen terme ?

Arnaud Plumeri : On veut acquérir plus de crédit auprès des éditeurs japonais, plus de savoir faire. A moyen terme, on aura plus de choses à leur montrer et cela facilitera nos relations. Auprès du lectorat français, on veut faire nos preuves. On espère davantage séduire le public par nos titres que de faire de la pub à outrance. On se considère comme un diesel qui a besoin de temps pour se lancer.

Mangagate : vous soignez le packaging, c'est une façon de vous démarquer ?

Arnaud Plumeri : On veut surtout ne pas massacrer les originaux. Alors c'est sûr que du côté de l’impression ou des couvertures, on recherche un bon rapport qualité prix mais la qualité est quelque chose de très important pour nous. De toute façon si l'on fait n'importe quoi, le titre ne se vendra pas. C'est sûr, tout n’est pas toujours parfait, mais on estime que l'on a de la chance de travailler avec un bon imprimeur qui connaît bien son métier.

Mangagate : Quel est la place de votre site web dans votre politique éditoriale ?

Arnaud Plumeri : Le manga est un domaine qui possède ses spécificités, beaucoup de choses se font par le bouche à oreille ou par les sites web. Pour l'instant nous n'avons que 4 séries, donc c'est normal que notre site ne soit pas hyper développé mais on entretient une bonne relation avec les auteurs et l'on espère faire gagner via des concours des choses “précieuses”, on veut chouchouter nos lecteurs. Le site web a donc une fonction de vitrine, car c'est de là que l'info part.

Mangagate : Souhaitez-vous intégrer des zones interactives à moyen terme ?

Arnaud Plumeri : Ben le problème avec un forum, c'est qu'il faut des gens pour le modérer. On se demande si cela apporte vraiment quelque chose. On préfère passer du temps sur nos couvertures, par exemple que sur la modération d'un forum. On a un noyau dur de gens qui suivent nos séries pour avoir des retours ou pour nous filer quelques infos et cela nous suffit pour le moment.

Mangagate : Après ces premiers mois, comment se porte Doki-Doki ?

Arnaud Plumeri : On marche pas mal au niveau de la visibilité, on est d'ailleurs à Japan-Expo dans ce but. On se montre et l'on se fait connaître petit à petit, on y va progressivement. On a des débuts encourageants et l'on est patient. Ce qui est délicat c'est que l'on a des repères liés à la BD humour, or dans le manga c'est pas du tout les mêmes échelles de valeur.

Mangagate : Un petit bilan de votre présence à Japan-Expo ?

Arnaud Plumeri: Notre stand marche assez bien, on se fait connaître et l'on compte sur l'effet bouche à oreille. On montre nos titres au public et l'on a de bon retour, on est content.

Mangagate : Un petit scoop pour Mangagate ?

Arnaud Plumeri : Ah... chose difficile. Alors je peux vous dire que l'on va sortir prochainement Otogi Matsuri, une petite perle d’action et d’horreur, vous verrez.

Mangagate : Merci Arnaud, et bonne suite à votre diesel alors.

Arnaud Plumeri : Merci à vous aussi et longue vie à votre site !

Cette interview a été recueilli à l'occasion de Japan Expo le 07 juillet 2006

News manga populaires Critiques manga populaires Interviews populaires
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Grégoire Hellot 28 février 2006
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Jérome Martineau 04 juillet 2006
Range MURATA 25 mai 2008
Manga-News 25 juillet 2004
Séries manga populaires
Princesse Mononoké
One piece
Bleach
Galaxy Express 999
Les dessins de la vie
Nana
Fruits Basket
Naruto
Dernières news manga
17-04| Festival épitanime
20-02| La Légende des nuées écarlates T4 sort enfin !
10-01| Made in Asia : LE salon en belgique revient
10-01| Crimson Prince chez Ki-oon
28-10| Etorouji Shiono (Ubel Blatt) en dédicace à Paris !
18-10| Bande originale d'animé gratuites (ost)
29-08| Concours Festival du Jeu Vidéo !
29-08| Réductions pour le Festival du Jeu Vidéo 2010
[+] news
Dernières critiques manga
Kenichi volume 25
Inazuma Eleven volume 6
Waltz volume 1
Saint Seiya - The Lost Canvas volume 21
Secret Service : Maison de Ayakashi volume 1
Arata volume 9
Magi : The labyrinth of magic volume 5
Cosplay Animal volume 2
[+] critiques
Dernières interviews
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Jung-man CHO 05 juillet 2008
Tetsuya TSUTSUI 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Range MURATA 25 mai 2008
Yoshitoshi ABE 28 mai 2007
[+] interviews
Dernières séries manga
Waltz
Secret Service : Maison de Ayakashi
La Petite amie de Minami
Cosplay Animal
Pokemon Noir et Blanc
Civilization Blaster (The)
Weiss Side B
Kiss of Rose Princess
[+] Séries