Interview Ahmed et Cécile des éditions Ki-oon

Trent
photo de Ahmed et Cécile

C'est à l'occasion de l'Epitanime que nous avons enfin pu coincer les chefs de Ki-oon pour une petite interview ! L'occasion rêvée pour revenir sur les premiers mois d'activité de cette jeune maison d'édition très prometteuse.

Mangagate : Pouvez-vous nous en dire plus sur la création de Ki-oon ?

Ahmed et Cécile : Depuis le départ, nous sommes deux personnes. Nous avons étudié le japonais dans la même université puis nous avons passé un certain temps au Japon. L'idée nous trottait déjà depuis un moment dans la tête, mais nous avons pris le temps de mûrir le projet. Environ 2 ans après notre retour du Japon, on se sentait prêts et on s'est lancés dans l'aventure ! Nous avons commencé par entrer en contact avec des auteurs indépendants. Pour nous, il était primordial de débarquer avec des titres intéressants bien sûr, mais aussi avec des manga d'une qualité matérielle irréprochable. Comme nous n'avions au départ aucune expérience de la PAO ou de la création de livres, nous avons passé plusieurs mois à apprendre les aspects techniques inhérents à la réalisation d'un manga, et nous avons pris le temps d'effectuer plusieurs semaines de tests avec notre imprimeur, pour être sûrs d'avoir le rendu que nous voulions.

Mangagate : Comment avez-vous choisi votre réseau de distribution ?

Ahmed et Cécile : Au départ, on s'était fixés des objectifs très modestes, de l'ordre de 1500-2000 exemplaires par manga sur une année. Après tout, il s'agissait de titres inconnus au Japon et en France, alors on voulait un peu tester le terrain en quelque sorte. Aussi, 9ème dimension nous est apparu comme le plus adapté et nous n'avons jamais eu de souci avec eux. Mais nous avons été un peu dépassés par nos ventes : Element Line, Role Playing Girl et Duds Hunt ont allégrement explosé nos objectifs de départ sur une année, et ce, rien que dans les premières semaines qui ont suivi leur sortie. Il nous a alors paru impératif de changer de distributeur (Makassar), en revoyant nos objectifs à la hausse.

Mangagate : Quel est le public visé par Ki-oon ?

Ahmed et Cécile : Nous n'avons pas de cible précise, cela dépend de nos titres. Par exemple, avec Duds Hunt, on vise un public plutôt adulte, tandis que Marie & Elie est une fable qui s'adresse davantage à un public jeune. On ne s'attache pas à une tranche d'âge précise, à partir du moment où le titre nous plaît, on choisit de le faire paraître en France.

Mangagate : J'allais y venir, comment choisissez-vous vos séries ?

Ahmed et Cécile : Chez nous c'est au coup de cœur ! On essaie de dénicher des titres peu connus et qui à nos yeux méritent d'être mis en avant. Notre genre de prédilection est la fantasy, mais je pense qu'on a mal été compris (ou plutôt qu'on a mal communiqué sur ce point) à notre lancement. En effet, le public a longtemps pensé que Ki-oon c'est la fantasy et rien d'autre, mais comme nous l'avons dit à notre arrivée, si ce genre est notre fer de lance et représentera à terme 60% de notre catalogue, nous n'hésiterons pas à en sortir pour proposer des expériences à nos lecteurs. Ça a déjà été le cas avec Duds Hunt, et ça sera encore le cas à l'avenir.

Mangagate : Ki-oon édite peu de séries par mois, que pensez-vous de l'explosion du nombre de parution depuis 1 an ?

Ahmed et Cécile : Je pense que les libraires doivent avoir envie de se suicider ! (rires) Plus sérieusement, je pense qu'on est en train de scier doucement la branche sur laquelle on est assis. L'avantage c'est qu'aujourd'hui il y a une plus grande diversité, il y en a vraiment pour tous les goûts. Mais, je ne pense pas qu'il y ait assez de lecteurs pour absorber toute cette production. Une nouveauté ne reste plus très longtemps en tête de gondole : elles sont vite remplacées par d'autres, et leur visibilité s'en trouve réduite. Maintenant, les éditeurs doivent tous lutter, même pour imposer de très bons titres. Pire, certains très gros titres, dont on pensait qu'ils seraient des succès assurés à leur lancement, ont vu leurs ventes s'effriter de manière alarmante au bout de quelques tomes. Il ne faut pas se leurrer : tous les manga ne se vendent pas aussi bien que Naruto ou Love Hina ! Nous n'avons pour l'instant pas souffert de cette multiplication de sorties, pourvu que ça dure ! De notre côté, on restera raisonnables : on va progressivement augmenter le rythme de nos parutions, pour nous stabiliser à 2, 3 sorties par mois l'année prochaine.

Mangagate : Vous ne semblez pas privilégier la politique d'auteur, pensez-vous y venir plus tard ?

Ahmed et Cécile : Nous avons des liens très forts avec tous les auteurs que nous avons publiés jusqu'à présent, et nous apprécions vraiment leurs œuvres. Alors à moins que nous ne jugions leurs prochaines séries beaucoup moins bonnes que celles par lesquelles nous les avons fait connaître, nous continuerons avec plaisir à travailler avec eux !

Mangagate : Un petit bilan de cette année 2004 ?

Ahmed et Cécile : 2004 a été une année-test pour nous. Nous sommes très contents de l'accueil qui a été fait à nos titres. Maintenant, nous allons essayer de diversifier un peu plus notre catalogue et d'augmenter progressivement le rythme de sorties pour exister un peu plus dans le paysage éditorial français. Contrairement à ce qu'on pourrait croire en surfant sur le net, Duds Hunt n'est pas notre titre phare. En fait, à très peu de choses près, nous avons vendu autant d'exemplaires de Role Playing Girl que de Duds Hunt. Ce n'est pas un hasard si ces deux titres ont été réimprimés en même temps ! Ils marchent donc tous les deux très bien, surtout pour des one-shots qui sont censés avoir une durée de vie plus courte en librairie. Mais la meilleure vente des éditions Ki-oon reste sans conteste Element Line, et ce, d'assez loin. Un succès qui devrait se poursuivre avec la sortie du tome 4 vers la rentrée 2005.

Mangagate : Quelle est la place de votre site web dans votre politique éditoriale, votre communication ?

Ahmed et Cécile : C'est très important pour nous, et on peut dire que c'est notre outil principal. On essaie de donner le plus d'informations possible en réalisant des « mini-sites » pour chacune de nos séries. Le but est de créer un lien privilégié entre le lecteur et sa série, de lui donner toutes les bases nécessaires pour mieux appréhender l'univers de l'auteur. D'autre part, plus le lecteur en sait sur un titre annoncé, moins il risque d'être déçu par son achat au final. On implique aussi les auteurs en leur demandant à chaque fois un mot de présentation pour le public français, ou des illustrations exclusives.

Mangagate : Vous n'avez pas de zone purement interactive, comme un forum, est-ce un choix ?

Ahmed et Cécile : Oui. Nous préférons prendre sur notre temps pour répondre un par un à tous les mails de fans que nous recevons. Mais un forum pour l'instant, ça serait vraiment ingérable. Plus tard peut-être !

Mangagate : On remarque une grande qualité dans l'adaptation / traduction, comment travaillez-vous ? Avec des free-lance ?

Ahmed et Cécile : Non, on a tout fait à deux : scan, traduction, PAO, pub, relations presse, négociation des droits, etc...

Mangagate : Woaw, chapeau bas !

Ahmed et Cécile : On voulait bien connaître tous les aspects de la réalisation d'un manga avant de faire appel à des intervenants extérieurs. Ça nous paraissait difficile de donner des directives, d'imposer des délais etc. à des free-lance, si nous ne connaissions pas nous-mêmes les difficultés et les aléas de la réalisation d'un livre. Et puis ce fut un vrai plaisir, même si cela nous a coûté de nombreuses nuits blanches, des maux de tête, et de franches engueulades ! Dans un sens, et même si ça peut sonner comme de la langue de bois, tous les titres que nous avons publiés jusqu'à ce jour sont un peu comme nos bébés. Mais nous avons atteint la limite de ce que l'on peut faire à deux, et nous allons commencer à déléguer. Mais rassurez-vous, la qualité sera toujours au rendez-vous !

Mangagate : Que pensez-vous du marché de la pré-publication en France ?

Ahmed et Cécile : Nous ne sommes pas vraiment convaincus pour l'instant. En France, on achète pour collectionner (et pas pour jeter, comme au Japon). C'est pour ça que la qualité du papier des magazines de prépublication français est bien supérieure à celle des magazines japonais. Du coup, le prix et trop élevé, et les lecteurs préfèrent souvent acheter un "vrai" manga.

Mangagate : Pensez-vous vous mettre au manhwa ?

Ahmed et Cécile : On aime bien la BD en général, et pour nous il n'y aurait rien de déshonorant à publier du manhwa. Il se fait des choses super en Corée, et si en France, à quelques exceptions près, ce n'était pas encore trop ça, les choses évoluent vite et on va bientôt pouvoir juger objectivement le manhwa. En tout cas, si on tombe sur une série qui nous plaît, on n'hésitera pas à la publier.

Mangagate : Un petit bilan de votre présence sur l'Epitanime ?

Ahmed et Cécile : C'est vraiment génial ! C'est la 1ère fois que nous avons la chance de rencontrer nos lecteurs et d'avoir des retours sur le travail que nous avons effectué. Pour nous, c'est un peu la récréation aujourd'hui, mais dès demain, on retourne travailler :)

Mangagate : Un petit indice sur les séries à venir chez Ki-oon ?

Ahmed et Cécile : Haha, non non ! On n'aime pas trop confier des choses en secret comme ça, on préfère que tout le monde découvre nos séries en même temps, lecteurs comme journalistes.

Mangagate : Une petite exclu pour MangaGate ?

Ahmed et Cécile : Bon alors, disons qu'on veut tenter de nouvelles « expériences » avec des auteurs japonais.

Mangagate : C'est trop mystérieux pour nous rassasier ça !

Ahmed et Cécile : On prépare une très jolie surprise à nos lecteurs pour la sortie de Lineage Saga, le 23 juin !

Mangagate : Ah, c'est mieux, merci beaucoup de nous avoir accordé de votre temps, et une très bonne suite à Ki-oon. (message subliminal, « achetez Duds Hunt »)

Ahmed et Cécile : Merci à toi.

Cette interview a été recueilli à l'occasion de Epitanime le 07 juillet 2005

News manga populaires Critiques manga populaires Interviews populaires
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Grégoire Hellot 28 février 2006
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Jérome Martineau 04 juillet 2006
Range MURATA 25 mai 2008
Manga-News 25 juillet 2004
Séries manga populaires
Princesse Mononoké
One piece
Bleach
Galaxy Express 999
Les dessins de la vie
Nana
Fruits Basket
Naruto
Dernières news manga
17-04| Festival épitanime
20-02| La Légende des nuées écarlates T4 sort enfin !
10-01| Made in Asia : LE salon en belgique revient
10-01| Crimson Prince chez Ki-oon
28-10| Etorouji Shiono (Ubel Blatt) en dédicace à Paris !
18-10| Bande originale d'animé gratuites (ost)
29-08| Concours Festival du Jeu Vidéo !
29-08| Réductions pour le Festival du Jeu Vidéo 2010
[+] news
Dernières critiques manga
Kenichi volume 25
Inazuma Eleven volume 6
Waltz volume 1
Saint Seiya - The Lost Canvas volume 21
Secret Service : Maison de Ayakashi volume 1
Arata volume 9
Magi : The labyrinth of magic volume 5
Cosplay Animal volume 2
[+] critiques
Dernières interviews
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Jung-man CHO 05 juillet 2008
Tetsuya TSUTSUI 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Range MURATA 25 mai 2008
Yoshitoshi ABE 28 mai 2007
[+] interviews
Dernières séries manga
Waltz
Secret Service : Maison de Ayakashi
La Petite amie de Minami
Cosplay Animal
Pokemon Noir et Blanc
Civilization Blaster (The)
Weiss Side B
Kiss of Rose Princess
[+] Séries