Fiche
 
 
 
Critiques
 
 
 
Avis
 
 
 
Images
 
 
 
Personnages
 
 
 
Résumés
 
 
 
Dossiers
 
 
 
Cosplay
 

Critique Beck volume 7

Dan Bluesummers
Beck #7
Date de sortie : 24 août 05
Prix : 7.50 €
Note du volume 7 :
Dans ce septième tome, Koyuki s’entraîne et rattrape petit à petit le niveau des autres membres de Beck, et entre-temps, afin de s’acheter la Telecaster dont il rêve depuis bien longtemps, il travaille à mi-temps dans un petit restaurant.
Le groupe Beck continue à essayer de se frayer un chemin dans le monde de la musique, et plus précisément dans celui du rock nippon. Un jour, pendant l’une de leurs représentations live, le patron d’un label indépendant américain achète leur maquette et prévoit de distribuer leur CD aux Etats-Unis d’Amérique. S’agirait-il du début de la gloire… ?


Scénario

Comme d’habitude, la lecture de Beck dispose d’un rythme haletant, très dynamique, il se passe beaucoup de choses, les évènements et les surprises s’enchaînent sans le moindre mal et avec toujours cette bonne humeur communicative. Le scénario porte, bien entendu, toutes les bases du shônen manga avec entre autres le dépassement de soi et une sorte de quête initiatique (acquérir une guitare, percer dans le monde musical, etc.), mais cela ne porte en rien préjudice au titre qui conserve une fraîcheur inouïe et inattendue qui arrive à exprimer de très nombreux sentiments. De cette manière, nous rions, nous sourions et nous vibrons avec le groupe lors de ses diverses représentations scéniques.

Graphisme

Le coup de crayon de Sakuishi Harold n’a rien de particulièrement spécial mais il est très sympathique et gagne en maîtrise à chaque nouvel album. Le graphisme intervient beaucoup dans cette fraîcheur et légèreté du manga dont nous parlions plus haut, il dispose de quelque chose d’attachant grâce à ses traits ronds, ses visages expressifs et souvent excessifs (tout au long des pages, nous pouvons trouver de très nombreuses caricatures), et le tracé semble également moins figé que dans le tome précédent dans les scènes plus « vivantes ». D’ailleurs, il est intéressant de noter que l’auteur arrive à faire passer beaucoup d’intensité à travers ses planches lorsque le groupe joue, la mise en page s’adapte, les prises de vue sont bien choisies et rappellent aisément certains concerts filmés. Bref, le dessin évolue et bouge beaucoup, gagnant en maîtrise et en intensité.

Personnages

Dans ce septième volume, nous n’en apprenons que très peu sur les différents membres du groupe, il s’agit surtout d’introduire de nouveaux protagonistes pour faire avancer l’histoire, telle la nouvelle star du petit écran, Morozumi Yoshito. Mais c’est tout de même un passage important pour Koyuki qui s’insère finalement très bien dans le groupe et essaie de mettre la main sur sa propre guitare, ce qui montre son énorme détermination, ainsi que sa folle passion pour le rock. D’autre part, nous en apprenons un petit peu plus sur Ryûsuke, toujours aussi intéressant et mystérieux, son passé se dévoile, et la suite promet d’être passionnante !

Originalité

Malgré un certain classicisme évoqué quelques lignes auparavant, Beck nous entraîne et n’est jamais banal, nous arrivons à oublier cet aspect typique des shônen manga grâce à l’auteur qui a su trouver le juste milieu entre les thèmes récurrents d’un genre, beaucoup d’humour et les quelques points qui lui tiennent à cœur. D’une certaine manière, nous avons l’impression de nous trouver face à une œuvre d’Adachi Mitsuru (Touch, Katsu !…), c’est-à-dire une bande dessinée où tout est parfaitement dosé, bien que les codes du genre (qui agacent tant de monde) soient très présents.

Ce shônen manga n’a pas usurpé son succès au Japon, au fil des tomes, Beck (le manga comme le groupe) gagne en puissance, en intensité et en maîtrise. Le monde du rock est vraiment passionnant et très bien utilisé, le récit s’enrichit et ne cesse de se complexifier en même temps que le groupe connaît une certaine ascension… Avec cette très bonne BD japonaise, il n’y a pas de temps pour l’ennui. Beck, c’est un tourbillon de fraîcheur et de bonnes idées, c’est un titre extrêmement dynamique et de plus en plus intéressant, mais aussi une série attachante et sympathique réalisée par un auteur passionné, qui exprime son amour pour la musique au fil des planches avec un enthousiasme grisant. Beck © 2000 Sakuishi Harold / Kôdansha Ltd., Tôkyô.

Vous avez aimé Beck ? Alors vous aimerez ... (beta)

 
News manga populaires Critiques manga populaires Interviews populaires
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Grégoire Hellot 28 février 2006
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-News 25 juillet 2004
Jérome Martineau 04 juillet 2006
Range MURATA 25 mai 2008
Séries manga populaires
Princesse Mononoké
One piece
Bleach
Fruits Basket
Nana
Galaxy Express 999
Les dessins de la vie
Naruto
Derniéres news manga
17-04| Festival épitanime
20-02| La Légende des nuées écarlates T4 sort enfin !
10-01| Made in Asia : LE salon en belgique revient
10-01| Crimson Prince chez Ki-oon
28-10| Etorouji Shiono (Ubel Blatt) en dédicace à Paris !
18-10| Bande originale d'animé gratuites (ost)
29-08| Concours Festival du Jeu Vidéo !
29-08| Réductions pour le Festival du Jeu Vidéo 2010
[+] news
Derniéres critiques manga
Kenichi volume 25
Inazuma Eleven volume 6
Waltz volume 1
Saint Seiya - The Lost Canvas volume 21
Secret Service : Maison de Ayakashi volume 1
Arata volume 9
Magi : The labyrinth of magic volume 5
Cosplay Animal volume 2
[+] critiques
Derniéres interviews
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Jung-man CHO 05 juillet 2008
Tetsuya TSUTSUI 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Range MURATA 25 mai 2008
Yoshitoshi ABE 28 mai 2007
[+] interviews
Derniéres séries manga
Waltz
Secret Service : Maison de Ayakashi
La Petite amie de Minami
Cosplay Animal
Pokemon Noir et Blanc
Civilization Blaster (The)
Weiss Side B
Kiss of Rose Princess
[+] Séries