Fiche
 
 
 
Critiques
 
 
 
Avis
 
 
 
Images
 
 
 
Personnages
 
 
 
Résumés
 
 
 
Dossiers
 
 
 
Cosplay
 

Critique Berserk volume 1

Dan Bluesummers
Berserk #1
Date de sortie : 06 octobre 04
Prix : 6.50 €
Note du volume 1 :
L’histoire de Berserk se déroule à l’ère médiévale, dans un monde où violence, horreur, vices et terreur sont les maîtres mots… Un homme en noir d’une stature imposante, borgne, doté d’un bras métallique et d’une massive épée entre en scène, il se nomme Guts et son destin semble lié à l’étrange marque située sur son cou. Cette cicatrice le maudit, morts et démons le poursuivent, l’empêchant même de trouver le sommeil…
D’où provient cette cicatrice… ?

Berserk est un seinen manga d’Heroic Fantasy (ou plutôt de dark fantasy ?) de Kentarô Miura. Prépublié au Japon dans le Young Animal depuis 1989, il se compose aujourd’hui de vingt-sept tomes (aux éditions Hakushensha dans la collection Jet Comics), et le succès de la série ne cesse de croître. D’une noirceur peu commune et d’une grande profondeur, cette bande dessinée japonaise s’est très vite imposée comme un incontournable du genre, que dis-je ? Un classique !
Après une sortie en DVD chez l’éditeur Dybex le voici enfin en France dans une édition digne de ce nom, et surtout digne du manga. En effet, il y eut précédemment deux tentatives de parution en France soldées par deux échecs ! Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Nous l’espérons, et il semblerait que ce soit bien parti pour l’être.

Maintenant, entrons dans le vif du sujet : Berserk (le manga maudit).


Scénario

L’histoire débute d’une manière assez spéciale, mais c’est fait pour que vous compreniez certaines choses. En effet, vous découvrirez dans ces trois premiers volumes Guts, sa personnalité et ce qu’il est forcé de vivre, mais dès le volume quatre, nous serons propulsés dans un flash back long d’un peu plus de dix volumes. Celui-ci nous permettra de comprendre les raisons qui ont poussé notre anti-héros à devenir ce qu’il est, et c’est surtout à partir de cet arc là que vous commencerez à adorer (ou même aduler) Berserk.
Dans tous les cas, c’est bien traité, et dès le début de la série, nous sentons les bonnes idées et le potentiel incroyable de l’œuvre qui est, à mon humble avis, l’une des plus profondes existantes, mais aussi une pure merveille sur bien des points. Pour l’instant, l’histoire semble assez floue, mais au fil des tomes se profilera un scénario bien au-dessus de vos espérances…

Graphisme

Tout d’abord le graphisme, comme vous le constaterez, ce volume-ci n’est pas le plus abouti de tous, bien évidemment étant donné que c’est le début de la série. Nous avons donc ici affaire à un volume plutôt agréable à l’œil, rempli de détails mais encore trop proche du style de Tetsuo Hara, ce qui lui donne de faux airs de « sous-Hokuto no Ken ». Mais il n’en est rien, une fois le stade des trois premiers volumes dépassés, le style commencera à changer, et ce n’est qu’aux alentours du septième tome que vous verrez l’un des plus beaux styles graphiques existants.
Néanmoins, pour ce qui est de ce tome, nous notons des décors et des personnages fournis en détails, et malgré quelques imperfections au niveau des proportions, le dessin est travaillé et les cases méritent que l’on s’y attarde.
Quant au découpage, il est assez réussi, même s’il est loin de la maîtrise de l’auteur dans les derniers volumes parus. Une narration dynamique et fluide, réussie donc.

Ambiance

Une ambiance très sombre mise en valeur par un dessin qui ne l’est pas moins et qui s’accorde entièrement avec l’esprit de l’œuvre. Beaucoup de morts et de giclements de sang, mais le tout accompagné en l’aimable compagnie de Puck, qui réussit à mettre un peu de joie dans ce monde de misère et de brutes, il détend l’atmosphère et fait baisser la pression. Tous ces ingrédients font de ce manga un livre très intéressant et agréable à lire, et de par son intrigue, une histoire qui en passionnera plus d’un et qui, je l’espère, trouvera son public en France.

Personnages

Nous les découvrons petit à petit, jusqu’à présent nous n’avons pu faire la connaissance qu’avec Guts et Puck. On ne sait pas grand chose du personnage principal du manga pour le moment, et c’est là l’un des principaux intérêts de la série : le découvrir. Quant à Puck, si pour l’instant il ne sert qu’à détendre l’atmosphère, il sera plus tard bien plus utile et vous vous y attacherez très facilement.
Attendez les tomes à suivre, vous serez étonnés et ce, à chaque minute...

L’édition de Glénat est la meilleure parue à ce jour pour Berserk. Très fidèle à l’originale, on ne peut vraiment s’en plaindre. Néanmoins, je ferai quelques remarques : le format est légèrement plus petit que les originaux (mais vraiment très légèrement) et la traduction pourra vous sembler assez particulièrement, malgré cela, je la trouve réussi et elle correspond bien au monde cru représenté dans le manga.
Une bonne adaptation, nous avons bien fait d’attendre !

Originalité

Avez-vous déjà vu pareil héros, un monde si prometteur et de telles idées ? Personnellement, c’est la première fois (enfin, à ma première lecture, là je savais à quoi m’attendre). Si à première vue, ce manga n’est qu’un « truc-de-fight-pour-lecteur-lambda », nous comprenons très vite qu’il est bien plus, que c’est un manga intelligent et réfléchi qui vous proposera de grands questionnements et remises en cause dans les tomes à venir. Nous pourrions comparer Berserk à Gunnm de Yukito Kishiro, un manga violent, glauque et difficile d’accès mais très bien pensé et qui propose des réflexions intéressantes et bien amenées. De plus, si l’heroic fantasy est un domaine très présent au Japon, en France, nous ne trouvons que très peu de manga qui se déroule dans ce genre d’univers (Dragon Quest : Dai no Daibôken – Fly ; Element Line…).

Berserk fait partie de mes manga favoris, je ne le nie pas, mais il n’empêche que j’ai essayé de rester le plus objectif possible, tout en vous montrant son énorme potentiel. J’espère que, voyant ce qu’il deviendra par la suite, vous continuerez la série. Car il ne faut pas se leurrer, si ce premier volume est très sympathique et agréable à lire, il est bien loin de la qualité globale de la série et n’est pas du tout représentatif de la suite du manga. Au bout de trois tomes, il deviendra très vite un incontournable de l’heroic fantasy, du seinen, mais aussi du manga tout court ! Lisez Berserk, ce n’est pas un conseil, c’est un ordre !

Vous avez aimé Berserk ? Alors vous aimerez ... (beta)

 
News manga populaires Critiques manga populaires Interviews populaires
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Grégoire Hellot 28 février 2006
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-News 25 juillet 2004
Jérome Martineau 04 juillet 2006
Range MURATA 25 mai 2008
Séries manga populaires
Princesse Mononoké
One piece
Bleach
Fruits Basket
Nana
Galaxy Express 999
Les dessins de la vie
Naruto
Derniéres news manga
17-04| Festival épitanime
20-02| La Légende des nuées écarlates T4 sort enfin !
10-01| Made in Asia : LE salon en belgique revient
10-01| Crimson Prince chez Ki-oon
28-10| Etorouji Shiono (Ubel Blatt) en dédicace à Paris !
18-10| Bande originale d'animé gratuites (ost)
29-08| Concours Festival du Jeu Vidéo !
29-08| Réductions pour le Festival du Jeu Vidéo 2010
[+] news
Derniéres critiques manga
Kenichi volume 25
Inazuma Eleven volume 6
Waltz volume 1
Saint Seiya - The Lost Canvas volume 21
Secret Service : Maison de Ayakashi volume 1
Arata volume 9
Magi : The labyrinth of magic volume 5
Cosplay Animal volume 2
[+] critiques
Derniéres interviews
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Jung-man CHO 05 juillet 2008
Tetsuya TSUTSUI 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Range MURATA 25 mai 2008
Yoshitoshi ABE 28 mai 2007
[+] interviews
Derniéres séries manga
Waltz
Secret Service : Maison de Ayakashi
La Petite amie de Minami
Cosplay Animal
Pokemon Noir et Blanc
Civilization Blaster (The)
Weiss Side B
Kiss of Rose Princess
[+] Séries