Fiche
 
 
 
Critiques
 
 
 
Avis
 
 
 
Images
 
 
 
Personnages
 
 
 
Résumés
 
 
 
Dossiers
 
 
 
Cosplay
 
Keishicho 24 - Les flics de la mort #6

Keishicho 24 - Les flics de la mort

MangaGate :
Internautes : Votre note ?
Manga / Shonen 12 à 16 ans
Genre : Humoristique / Action / Vie quotidienne
Auteur(s) : Hideki OHWADA (Mangaka)
Editeur : Kurokawa
Début de parution française : 2005
Dernière sortie enregistrée : Keishicho 24 - Les flics de la mort T. 6 le 17 août 06
Prix unitaire : 6.50 €

Fiche de lecture Keishicho 24 - Les flics de la mort

Vyse Skern

Keishicho 24 - Les flics de la mort est un manga bien sympathique et drôle qui développe aussi des idées intéressantes et qui démolit allègrement les clichés des shonens avec une fureur rafraîchissante. Toutefois, Il faut se rendre compte que ce style ne plaira pas à tout le monde et l'humour de cette série est très différent de ce que l'on peut avoir l'habitude de voir. L'auteur en fait beaucoup, voir trop, ce qui rendra de nombreux lecteurs complètement hermétique à cette profusions de gags insensés. Néanmoins, si on accepte ces énormités et que l'on recherche un manga qui ne se prend pas la tête et ne vous la prendra pas, un manga abruti et qui assume totalement cet état de fait, alors nul doute que Keishicho 24 vous plaira.

Scénario

Yamabuki Tetsunosuke vient d'intégrer la police et ne souhaite qu'une chose, résoudre des crimes et rendre la justice. Malheureusement pour lui tout va mal se passer. Le voilà obligé de faire la circulation et d'enseigner la prévention routière déguisé en peluche géante, sans oublier que son supérieur homosexuel a bien l'intention de s'occuper de lui très personnellement. Il va surtout se rendre compte qu'il a intégré malgré lui une section très spéciale de la police surnommée "La Brigade de la Mort". Inutile de chercher bien le loin, le scénario est avant tout orienté vers le non sens total et l'absurde. La trame scénaristique du premier tome ne cherche qu'à nous présenter les différents personnages et l'arrivée du héros au sein de la brigade de la mort. La suite nous montre son évolution au sein de la police et de la brigade. Un scénario qui n'a donc rien de transcendant en effet, l'auteur reprend ici les canons du genre des mangas policiers. On pourrait donc penser que tout est classique mais si l'auteur réexploite tout ces clichés c'est avant tout pour les briser avec un humour très ravageur, noir mais surtout complètement absurde. L'auteur aborde quand même quelques sujets plus sérieux mais surtout au tout début de la série, comme le harcèlement sexuel, la trop grande importance donnée aux études au japon comme facteur de différence sociale et égalitaire, la corruption ou même la présence des forces armées américaine dans le pays, que ce soit dans le passé ou encore à l'heure actuelle. Néanmoins à chaque fois cela est abordé de manière complètement surréaliste évitant au manga tout discours ouvert sur le sujet. Une trame scénaristique va se dévoiler petit à petit. On début, on suit l'évolution du héros au sein de cette brigade puis son perfectionnement afin qu'il puisse marcher fièrement (et nu) sur les pas de son père. Dans la seconde moitié du récit, une menace commence à apparaître lors d'un mystérieux tournoi regroupant toutes les brigades de la mort. Si la situation devient un peu plus sérieuse pour les personnages, l'auteur continue tout de même à remplir son scénario d'énormités volontaires.

Graphisme

Des traits parfois grossiers et qui ne collent semble t'il pas toujours avec l'image que l'on a pu avoir avant du personnage d'où l'impression d'une irrégularité du travail. Néanmoins, il faut aussi se replacer dans le contexte avec des personnages bien mis à mal dans grands nombres de situations ce qui explique ces déformations si importantes. Heureusement, les traits de l'auteur évoluent au fil des tomes. Certes cela reste dans le même style mais le travail des planches est plus régulier et soutenu par la suite. Pour le reste, le dessin est très énergique et rend bien la situation et appuie la mise en scène ou le rendu est grossier, dans le sens où chaque scène est exagérée à son maximum. Néanmoins le manga possède un graphisme particulier qui ne pourra pas forcément plaire à tous lui non plus, tout comme son style.

Ambiance

Je l'ai déjà mentionné, mais tout dans ce manga respire le grotesque et l'absurde dans un but clairement affiché. Dès le départ, on se retrouve dans des situations complètement loufoques et surréalistes de par leur démesure et un humour ravageur certain. Keishicho ne cherche pas vraiment à dresser une quelconque analyse, c'est du grotesque insensé mais revendiqué et assumé.

Personnages

Tetsunosuke Yamabuki est le jeune homme gonflé par son idéal de justice et plein de bonne volonté. S'il apparaît comme une sorte de héros idéal tout d'abord, Yamabuki passe tout le long du manga à être rabaissé, martyrisé, méprisé et humilié, finissant tout le temps dans le plus simple appareil. Ce gag durera assez longtemps d'ailleurs mais prendra par la suite une autre tournure voir disparaîtra en parti car Tetsunosuke évoluera au fil des tomes, devenir plus fort, également moins stupide (dans une certaine mesure) et sa nudité deviendra une de ses techniques de combat. Les autres personnages ne sont pas en reste. A l'image du scénario on retrouve tous les stéréotypes du genre et dans le seul but de mettre à mal tout cela bien évidemment. Il est clair que voir débouler les personnages de la brigade de la mort, présentés de prime abord comme des durs, pour se déguiser en panda géant pour faire de la prévention routière dynamite complètement la première impression. Au contraire du héros, ils n'évoluent pas réellement au cours de la série et hormis Chinatsu et Kinoshita, les autres seront peu présents au sein de l'intrigue. Les seuls personnages qui marqueront plus par leur présence sont Sugimoto et Ganaha, deux agents au même niveau que Tetsunosuke avec qui, il formera une équipe et s'amélioreront ensemble. La personnalité des autres protagonistes sera souvent classique, stéréotypé mais certains, comme Ganaha l'hyper masochiste, sortent un peu du lot. Malheureusement, au final, hormis quelques figures, tel Chinatsu, les personnages secondaires ne seront pas vraiment marquants mais pas initéressant ou inutiles pour autant.

Originalité

Je connais peu de manga qui usent de ce genre d'humour appelé à juste titre "nekketsu", ou "sang bouillonnant". Le manga est peuplé de clichés mais ils n'ont que pour seul but d'être parodiés allègrement par l'auteur. Au final, il n'y a que la situation de départ qui s'avère bien connue, au contraire de son déroulement qui tourne souvent à la défaveur du héros, en partie. Les premiers tomes se concentrent sur le héros, on va malheureusement tomber vers le milieu de la série vers une certaine redondance mais heureusement, les derniers tomes reprennent le dessus en changeant le style des gags et en s'intéressant plus aux autres personnages.

Avis des lecteurs de Keishicho 24 - Les flics de la mort (Manga)

Soyez le premier à donner votre avis !

Donner votre avis sur Keishicho 24 - Les flics de la mort ?

Vous avez aimé Keishicho 24 - Les flics de la mort ? Alors vous aimerez ... (beta)

 

Images Keishicho 24 - Les flics de la mort et couvertures Keishicho 24 - Les flics de la mort


News manga populaires Critiques manga populaires Interviews populaires
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Grégoire Hellot 28 février 2006
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Jérome Martineau 04 juillet 2006
Range MURATA 25 mai 2008
Manga-News 25 juillet 2004
Séries manga populaires
Princesse Mononoké
One piece
Bleach
Galaxy Express 999
Les dessins de la vie
Nana
Fruits Basket
Naruto
Dernières news manga
17-04| Festival épitanime
20-02| La Légende des nuées écarlates T4 sort enfin !
10-01| Made in Asia : LE salon en belgique revient
10-01| Crimson Prince chez Ki-oon
28-10| Etorouji Shiono (Ubel Blatt) en dédicace à Paris !
18-10| Bande originale d'animé gratuites (ost)
29-08| Concours Festival du Jeu Vidéo !
29-08| Réductions pour le Festival du Jeu Vidéo 2010
[+] news
Dernières critiques manga
Kenichi volume 25
Inazuma Eleven volume 6
Waltz volume 1
Saint Seiya - The Lost Canvas volume 21
Secret Service : Maison de Ayakashi volume 1
Arata volume 9
Magi : The labyrinth of magic volume 5
Cosplay Animal volume 2
[+] critiques
Dernières interviews
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Jung-man CHO 05 juillet 2008
Tetsuya TSUTSUI 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Range MURATA 25 mai 2008
Yoshitoshi ABE 28 mai 2007
[+] interviews
Dernières séries manga
Waltz
Secret Service : Maison de Ayakashi
La Petite amie de Minami
Cosplay Animal
Pokemon Noir et Blanc
Civilization Blaster (The)
Weiss Side B
Kiss of Rose Princess
[+] Séries