Fiche
 
 
 
Critiques
 
 
 
Avis
 
 
 
Images
 
 
 
Personnages
 
 
 
Résumés
 
 
 
Dossiers
 
 
 
Cosplay
 

Critique Subaru-Danse vers les étoiles volume 2

Dan Bluesummers
Subaru-Danse vers les étoiles #2
Date de sortie : 22 mars 06
Prix : 7.50 €
Note du volume 2 :
Enfant, Subaru passait tout son temps libre dans une chambre d’hôpital à tenir compagnie à son frère jumeau, Kazuma. Ce dernier, atteint d’une tumeur cancéreuse, perd peu à peu ses fonctions cérébrales et, par conséquent, tout contact avec le reste du monde; mais afin qu’il ne soit pas totalement coupé de tout, sa sœur jumelle lui raconte chaque journée en dansant les évènements. Un jour, elle découvre la danse en club et pense pour la première fois à elle, s’ensuit une confrontation avec sa mère et le décès de Kazuma, qui traumatisera Subaru à jamais…
Des années ont passées, Subaru a grandi et vit aujourd’hui sa passion pour la danse en club (à l’école de ballet de Kureha Mako) et dans un petit cabaret. C’est en pensant aux candidatures d’entrée au lycée qu’elle se dit qu’il y a un moyen pour elle de vivre de la danse : devenir danseuse professionnelle.


Scénario

Il était assez osé de s’aventurer dans une histoire d’un tel style, qui aurait très facilement pu sombrer dans le grand n’importe quoi, mais apparemment Soda est à l’aise avec les sujets difficiles à mettre en scène et nous raconte, à sa façon, la vie d’une jeune fille faite pour la danse. Le premier volume impressionnait par sa maturité et son aspect extrêmement tragique et émouvant. Celui-ci l’est moins, ou en tout cas, il est différemment touchant. Ce qui nous frappe cette fois-ci, c’est la volonté de Subaru qui ne reculera devant aucun effort pour arriver où elle veut. Sa ténacité émeut, mais ce qui nous touche le plus reste sa raison de se battre : Kazuma.
Cependant, et malgré cet aspect-là, ce titre contient une véritable fraîcheur transportée par l’héroïne, très vive, forte et attendrissante. Il faut aussi noter l’excentricité de certains personnages, notamment les danseurs du cabaret du Palais Garnier (en français dans le texte, avec la belle retranscription en katakana).

Graphisme

Le coup de crayon de Soda est, au premier coup d’œil, assez déstabilisant en ce qu’il est très fouillé et détaillé mais, en même temps, étrangement net et précis. Les scènes de danses sont décrites de manière gracieuse et forte, une immense passion s’en dégage et chaque page les mettant en scène transpire de l’amour de cette discipline. La patte de l’auteur est aisément reconnaissable tant il possède un style graphique personnel, dynamique et nerveux. Mais son plus grand talent – outre cette capacité à magistralement représenter les ballets et à leur donner toute leur force via une mise en page maîtrisée qui suit la protagoniste principale comme s’il en était fou amoureux – est sa manière de dessiner les yeux : ils sont d’une telle expressivité qu’ils suffiraient à retranscrire les émotions sans le moindre mal. Bref, l’auteur semble avoir atteint le sommet de son art mais risque d’encore nous surprendre à bien des reprises.

Originalité

Avec Subaru – Danse vers les Étoiles, Soda Masahito – qui s’était déjà illustré dans un registre original avec Daigo – Soldat du Feu (disponible en France chez Kabuto) – nous revient en grande forme en nous proposant un manga joliment étonnant. Subaru suit énormément de codes du genre shônen (une héroïne ayant un talent unique et des prédispositions à la danse, qui s’améliorera à force d’entraînement et dépasse tout le monde…) mais s’en détache également très singulièrement. En effet, nous avons ici une majorité de personnages féminins, la rivale de Subaru, bien que sûre d’elle, ne fera pas remarquer sa rivalité aux autres et se montre très faussement modeste, etc. Enfin, en même temps, quoi de plus normal pour un seinen ? Mais je tenais tout de même à le préciser car la construction narrative, et ce dès la fin du premier tome, m’a fortement rappelée celle des shônen manga.

Au final, nous pouvons dire que si Subaru – Danse vers les Étoiles parvient à garder son irrésistible ambiance, alors cette bande dessinée a encore de bien beaux jours devant elle. Et on le lui souhaite, compte tenu du plaisir éprouvé à la lecture jusqu’à présent. Subaru © 2000 by Soda Masahito / Shogakukan Inc., Tôkyô.

Critiques Subaru-Danse vers les étoiles volumes par volumes

 

Vous avez aimé Subaru-Danse vers les étoiles ? Alors vous aimerez ... (beta)

 
News manga populaires Critiques manga populaires Interviews populaires
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Grégoire Hellot 28 février 2006
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-News 25 juillet 2004
Jérome Martineau 04 juillet 2006
Range MURATA 25 mai 2008
Séries manga populaires
Princesse Mononoké
One piece
Bleach
Fruits Basket
Nana
Galaxy Express 999
Les dessins de la vie
Naruto
Derniéres news manga
17-04| Festival épitanime
20-02| La Légende des nuées écarlates T4 sort enfin !
10-01| Made in Asia : LE salon en belgique revient
10-01| Crimson Prince chez Ki-oon
28-10| Etorouji Shiono (Ubel Blatt) en dédicace à Paris !
18-10| Bande originale d'animé gratuites (ost)
29-08| Concours Festival du Jeu Vidéo !
29-08| Réductions pour le Festival du Jeu Vidéo 2010
[+] news
Derniéres critiques manga
Kenichi volume 25
Inazuma Eleven volume 6
Waltz volume 1
Saint Seiya - The Lost Canvas volume 21
Secret Service : Maison de Ayakashi volume 1
Arata volume 9
Magi : The labyrinth of magic volume 5
Cosplay Animal volume 2
[+] critiques
Derniéres interviews
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Jung-man CHO 05 juillet 2008
Tetsuya TSUTSUI 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Range MURATA 25 mai 2008
Yoshitoshi ABE 28 mai 2007
[+] interviews
Derniéres séries manga
Waltz
Secret Service : Maison de Ayakashi
La Petite amie de Minami
Cosplay Animal
Pokemon Noir et Blanc
Civilization Blaster (The)
Weiss Side B
Kiss of Rose Princess
[+] Séries