Fiche
 
 
 
Critiques
 
 
 
Avis
 
 
 
Images
 
 
 
Personnages
 
 
 
Résumés
 
 
 
Dossiers
 
 
 
Cosplay
 

Critique Galaxy Express 999 volume 13

eusebio
Galaxy Express 999 #13
Date de sortie : 22 septembre 06
Prix : 6.25 €
Note du volume 13 :
Testsuro, en compagnie de la délicieuse Maetel continue son périple à travers la galaxie à bord du célèbre Galaxy Express 999, le seul train faisant le tour de la galaxie. Cette fois-ci nos deux amis arrivent sur la planète Renard du Désert, entièrement composé de sable. A peine notre jeune héros à t-il eu le temps de découvrir les spécialités locales, qu'une voleuse leur dérobe une valise. Tetsuro, intrépide et inconscient du danger se fait littéralement engloutir par le sable en voulant poursuivre la voleuse...Que va t-il advenir de notre jeune ami, seul perdu dans l'immensité désertique de la planète des sables ?

Scénario

Leiji Matsumoto est une légende du manga japonais, c'est à lui qu'on doit Captain Harlock (Albator pour les incultes) ainsi que de nombreuses séries se déroulant pour la plupart dans l'espace. Même si Galaxy Express 999 est un manga qui date un peu il est vrai, scénaristiquement il est à n'en pas douter une perle rare.

Pourquoi ? Premièrement, parce que les mangas de SF sont rares et qu'il est encore plus rare qu'ils soient réussis. Ce manga sort du lot parce qu'il annéanti tous les obstcales à l'imagination humaine. En effet, l'idée qu'un voyageur en possession d'un billet pour le 999 puisse faire un périple d'une durée indéterminée autour de la Galaxie à l'immensité infini laisse rêveur.

Et le principal facteur de cette réussite, c'est l'innovation, la création dont fait preuve l'auteur. A chaque système sa spécificité, à chaque planète sa particularité. Ce tome est dominé par la présence des robots qui sont foule dans ce système stellaire.Chaque planète habitent des gens de natures différentes et extraordinaires tel les Kaguélias peuple étrange du Lac des Ephémères. Ce n'est pas un manga qui a un vrai fil directeur, on apprend juste que Maetel a une certaine notoriété qui lui vient d'on ne sait où et que le contrôleur du 999 n'est pas qu'un simple éxécutant obéissant aux ordres.

Néanmoins, ce tome reste fidèle à la série et reste parfaitement dans l'ambiance si spéciale de Leiji Matsumoto.

Graphisme

Bon, vous vous en doutez, ce n'est vraiment pas le point fort de la série mais sachant que le manga date de 1978 on ne pouvait pas non plus s'attendre à un dessin sublime. A notre époque ou les moyens des mangakas sont autrement plus importants que ceux que possédaient des auteurs comme Osamu Tezuka ou Leiji Matsumoto, il est normal de trouver de quoi redire à ces dessins, que l'on trouve peu travaillés, voire baclés pour certaines pages et que la physionomie des personnages laisse fortement à désirer.

Ce qui pourrai rebuter les lecteurs, c'est surtout le design très personnel des personnages de Matsumoto. Les tout petit yeux de Tetsuro en opposition avec les grands yeux type mangas de Maetel laissent un peu songeur. On adu mal à comprendre pourquoi l'auteur n'a pas choisi d'adapter ce style ''manga'' à tous ses personnages. Si l'auteur n'avait pas un don pour dessiner tout ce qui tient à l'espace (intersidéral) et aux machines, comme l'intérieur du 999 ou encore certains moyens de transport ce manga resterait fade car si la moitié des décors ressemblait aux personnages ce serait vraiment difficile à lire. Pourtant il faut bien tenir compte du fait que ce manga n'est plus tout jeune et que à l'époque ce manga à véritablement marqué les esprits.

Graphiquement ce tome ne change pas des précédents, bien que l'évolution est nette par rapport aux premiers tomes ; il restera peu agréable pour ceux recherchant dans ce manga une prouesse graphique.

Personnages

Là aussi, c'est difficile de classifier ce manga par ses personnages; nous en avons deux principaux que sont Tetsuro et Maetel auquel vient s'ajouter le contrôleur du 999. Si vous recherchez dans ces personnages une vraie personnalité en vous basant sur des mangas actuels, vous ne trouverez pas ce à quoi vous vous attendez. Tout simplement à cause de son ancienneté. C'est vraiment un univers très spécial que celui de Leiji Matsumoto, on a vraiment l'impression que Maetel est aussi froide que de la glace car elle ne manifeste aucun sentiment et pourtant elle s'inquiète du sort de Tetsuro lorsqu'il disparaît sur laplanète ''Renard du Désert'' ou sur ''La place forte mécanique''. Elle le sauve même de la mort à plusieurs reprises, mais pourtant, le graphisme est tel qu'il nous est quasi-impossible de distinguer les changements d'expression de Maetel.

De même pour Tetsuro, il fonce droit vers le danger sans la moindre once de bon sens, sur toutes les planètes il lui arrive un souci, soit il se fait provoquer, soit il se fait proclamer ''Guide'' des robots. Et tout cela il l'accepte et s'y adapte avec une facilité telle que parfois c'est un peu gros. Il ne manifeste pas non plus d'émotion à la mort de la femme et de son enfant avec qui il a partagé une cellule sur ''la place forte mécanique''. Celui qui à l'air le plus humain, c'est le contrôleur, car poussé par une inspiration subite, il se montre capable d'éprouver de la compassion pour ses passagers alors que ce n'est pas son rôle.

Au final ce tome ne nous apprend pas grand chose de plus sur les personnages, ni n'en introduit de nouveau, en somme un épisode tout à fait normal pour cette série.

Ainsi ce tome 13 ne révolutionne nullement la série, ne fait pas avancer l'histoire si ce n'est au niveau du trajet du 999 et ne dévoile pas de nouveaux personnages. Mais il n'est pas non plus intintéressant, chaque planète visité est étonnante et rècèle de mystères, du coup sans avoir la prétention de faire avancer la série, ce tome reste agréable à lire comme ses prédecesseurs. Les amateurs ne seront pas déçus et retrouveront ce qu'ils attendent de leur série. Pour les autres, commencez peut être par du Tezuka avant pour vous immerger ensuite dans l'univers si particulier de Leiji Matsumoto.

Vous avez aimé Galaxy Express 999 ? Alors vous aimerez ... (beta)

 
News manga populaires Critiques manga populaires Interviews populaires
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Grégoire Hellot 28 février 2006
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-News 25 juillet 2004
Jérome Martineau 04 juillet 2006
Range MURATA 25 mai 2008
Séries manga populaires
Princesse Mononoké
One piece
Bleach
Fruits Basket
Nana
Galaxy Express 999
Les dessins de la vie
Naruto
Derniéres news manga
17-04| Festival épitanime
20-02| La Légende des nuées écarlates T4 sort enfin !
10-01| Made in Asia : LE salon en belgique revient
10-01| Crimson Prince chez Ki-oon
28-10| Etorouji Shiono (Ubel Blatt) en dédicace à Paris !
18-10| Bande originale d'animé gratuites (ost)
29-08| Concours Festival du Jeu Vidéo !
29-08| Réductions pour le Festival du Jeu Vidéo 2010
[+] news
Derniéres critiques manga
Kenichi volume 25
Inazuma Eleven volume 6
Waltz volume 1
Saint Seiya - The Lost Canvas volume 21
Secret Service : Maison de Ayakashi volume 1
Arata volume 9
Magi : The labyrinth of magic volume 5
Cosplay Animal volume 2
[+] critiques
Derniéres interviews
Moriyasu TANIGUCHI 04 juillet 2009
Manga-Sanctuary 02 avril 2009
Maliki 05 juillet 2008
Jung-man CHO 05 juillet 2008
Tetsuya TSUTSUI 05 juillet 2008
Takeshi OBATA 03 juillet 2008
Range MURATA 25 mai 2008
Yoshitoshi ABE 28 mai 2007
[+] interviews
Derniéres séries manga
Waltz
Secret Service : Maison de Ayakashi
La Petite amie de Minami
Cosplay Animal
Pokemon Noir et Blanc
Civilization Blaster (The)
Weiss Side B
Kiss of Rose Princess
[+] Séries