Fiche
 
 
 
Critiques
 
 
 
Avis
 
 
 
Images
 
 
 
Personnages
 
 
 
Résumés
 
 
 
Dossiers
 
 
 
Cosplay
 

Critique Rozen Maiden volume 1

Shinobu
Rozen Maiden #1
Date de sortie : 22 mars 06
Prix : 7.50 €
Note du volume 1 :
MÊLANT HUMOUR ET ÉSOTERISME, CE MANGA AUX AMBIANCES SOIGNÉES SIGNÉ PEACH-PIT ENVOUTERA LES AMATEURS D’HISTOIRES SOMBRES ET ORIGINALES…


Jun Sakurada est un adolescent qui vit seul avec sa soeur. Peu sociable et refusant de se rendre à l’école, il passe ses journées sur internet. Son unique passion est d’acheter de multiples objets ésotériques envoyés des quatre coins de la planète… Jusqu’au jour où il reçoit par erreur une poupée “gothic” pour le moins étrange… À peine l’a-t-il sortie de sa boite qu’elle se met à le gifler, lui faisant la morale sur ses mauvaises manières… D’incidents en chantages, la jeune poupée parvient à faire de son maître son esclave…


Scénario

Si vous connaissez l'anime Rozen Maiden, ce manga vous plaira. Le manga pose vraiment les bases de l'histoire en nous présentant chacun des protagonistes. On constate d'ailleurs le découpage du préambule en deux parties qui servent respectivement, à présenter Jun et sa famille (sa soeur en fait) puis à introduire Shinku la poupée Rozen Maiden fraîchement arrivée dans la maison, et à exposer les pouvoirs de cette mystérieuse poupée qui bouge et parle toute seule. On découvre aussi les circonstances ayant poussé un garçon à commander une poupée. L'existence d'autres poupées Rozen Maiden nous est dévoilé et le voile de mystère qui entoure ces dernières commence à se lever. Soit dit en passant, heureusement qu'on a un aperçu du second volume parce que le premier volume se termine à l'apparition d'un nouveau protagoniste qu'on sent important.

Graphisme

Là encore il n'y a pas un grand travail au niveau des décors. Il y a de nombreuses cases blanches qui font un peu vide. Par contre pour ce qui est des protagonistes le dessin est détaillé. De fait on ne confond pas les différents protagonistes, ni même les poupées entre elles. Le découpage sied bien à l'action et porte l'histoire. L'utilisation des trames est judicieuse puisqu'elle correspond à des actions (rendu de vitesse, entrée dans le N-field) ou à des sentiments (angoisse de Jun, joie de Nori, éveil de Shinku). C'est appréciable malgré l'absence flagrant de décors.

Personnages

Shinku est vraiment une poupée capricieuse, obstinée et prétentieuse. C'est du moins comme ça que Jun la voit au premier abord. En effet elle traite ce dernier comme un "serviteur de rang inférieur" et n'hésite d'ailleurs pas à le frapper (le pauvre XD). Jun est donc un jeune garçon qui vit avec sa soeur Nori. Pour une obscure raison, il refuse d'aller à l'école et vit en reclus dans sa chambre, refusant même de partager toute activité avec sa soeur. Nori est d'ailleurs assez tête en l'air, un peu naïve et un peu folle. Tout ce beau monde nous est habilement présenté et c'est avec plaisir qu'on les observe évoluer.

Un grand travail au niveau du scénario qui rend le manga beaucoup plus accrocheur que l'anime d'autant plus qu'une histoire de poupées ça n'intéresse pas tout le monde. Alors qu'ici, on a vraiment envie d'en savoir plus sur Jun, on nous le dépeint comme quelqu'un d'anxieux et de tendu tandis qu'il ne semble pas avoir toujours été comme ça... C'est donc plus la psychologie des protagonistes (Shinku comme Jun) qui intéresse ici (pour l'instant du moins) ainsi que le léger mystère qui entoure ces poupées. Il semblerait heureusement que ce mystère soit quelque peu dévoilé au second volume.

erreur serie_genre:Illegal mix of collations (latin1_swedish_ci,IMPLICIT), (utf8mb4_general_ci,COERCIBLE), (utf8mb4_general_ci,COERCIBLE) for operation 'in'